11 janvier 2006

Eradication totale...

Voilà la question qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. Allons nous réussir (c’est une façon de parler) à nous éradiquer complètement de la surface de notre chère petite planète bleue.

Entre des cataclysmes de plus en plus violents et fréquents, des pandémies en cours comme le SIDA et celles à venir (même si ce n’est pas sûr) comme la grippe aviaire et autre joyeusetés à découvrir, on pourrait finir par croire que si nous ne faisons pas tout pour l’éviter, nous ne faisons pas grand chose pour en réchapper.

Alors certains vont me dire, une pandémie, une pandémie, comme vous y aller. Commençons donc par un peu d’étymologie (c’est la minute culturelle, il faut en profiter, je ne recommencerai pas souvent). Pandémie vient de deux mots Grecs « pan » qui signifie « tout » et « demos » qui signifie « peuple ». Une pandémie est donc la contagion qui touche un continent ou plusieurs, voire toute la planète.

La dernière pandémie en date remontait à la période 1918-1920. C’était la grippe espagnole qui a pris dans ses filets quelques 15 millions de personnes, dans le monde entier.

Celle en cours est le SIDA, puisque là ce sont près de 40 millions qui ont été touchées.

La prochaine, si prochaine il y a sera … sera peut être la grippe aviaire. Pour l’instant, il ne s’agit que de quelques cas isolés par ci par là. Gageons que cela ne dépassera pas ce stade là.

Mais force est de constater que nous semblons mettre une apparente bonne volonté à disparaître. Serons nous les successeurs des dinosaures ?

Heureusement, pour reprendre une expression qui m’est chère ; aujourd’hui le soleil s’est levé à l’Est et se couchera très probablement ce soir à l’ouest.

J’espère juste que je pourrai continuer à affirmer cela le plus longtemps possible.

Posté par Blog44 à 17:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Eradication totale...

    O rage, O desespoir

    Je me pose la meme question : comment cela se faisse que nous détruisions sans conscience et culpabilité notre Terre ?

    réponse 1 : nous sommes des blaireaux enfermés dans notre vie quotidienne incapable de conceptualiser ce que nous ne voyons pas de notre propre yeux = syndrome du "je vois pas plus loin que le bout de mon nez"

    réponse 2: toute façon dans 100 ans on sera mort, alors l'avenir de la Terre dans 1000 ans .. parce que, qui va payer mes factures hein ? = syndrome du "chacun sa merde et Dieu pour tous"

    réponse 3: le monde est régi par le profit. Tant qu'une action rapporte quelque chose, c'est le plus important = Syndrome du "le jour où tu mangeras les pissenlits par la racine, ca te fera une belle jambe d'être millionaire"

    réponse 4: mouais,ce sont des discours alarmistes, la Terre n'est pas en si mauvais état que ça .. = Syndrome de l'Autruche

    réponse 5: pas grave, on ira coloniser Mars = Syndrome du "j'ai trop regarde Total Recall"


    Je note quand même un point positif. De plus en plus de gens sont sensibles à la cause écologique. les gouvernements mettent en place des politiques environnementale.Les grandes enseignes commencent à y trouver un intéret aussi puisque l'écologie devient un argument de vente. La triste réalité c'est qu'il faut que la protection de l'environnement deviennent économiquement rentables pour être prises en compte par les grandes entreprises. Ceci restent évidemment largement insuffisants.


    Je ressens donc sur cette question la même impuissance que celle évoquée dans le sujet sur la politique...

    Myriam

    Posté par Myriam, 16 janvier 2006 à 15:21 | | Répondre
  • J'ai tendance à partager ton point de vue. On constate que certaines grandes surfaces "font dans l'écologie", en ne distribuant plus de sacs. Voici une réaction très cynique de ma part ; c'est uniquement parce que cela lmeur permet de ne plus avoir à payer ces fameux sacs, d'où économie non négligeable, d'où profits. Ceci dit le jour ou quelqu'un aura réussit à convaincre les américains de s'y mettrent réellement, alors un grand pas sera franchit. Mais pour l'instant...

    Posté par Blog44, 16 janvier 2006 à 16:35 | | Répondre
Nouveau commentaire